Votre voyage autour du monde vous amènera très probablement en Thaïlande à un moment donné. Avec ses plages de sable fin idylliques et son climat idéal tout au long de l’année, le Pays du Sourire aura de quoi vous séduire. Mais n’oubliez pas que la Thaïlande, ce n’est pas seulement Bangkok et Phuket ! Apres plusieurs semaines à vous dorer la pilule au soleil et à boire des « buckets » sur la plage, vous serez peut-être bien content de vous imprégner d’une culture thaïlandaise plus authentique et d’apprécier une cadence un peu plus zen.

Chiang Mai et ses temples

Comment s’y rendre

Lors de mon voyage, ayant un budget assez limité, j’ai traversé presque toute l’Asie du Sud-Est en bus de nuit. Si vous choisissez cette option toutefois, soyez prévenus que vous risquez de ne plus jamais vouloir entendre parler de bus de votre vie après votre retour ! Si cela ne vous fait pas peur, jetez un œil aux pass de bus que nous proposons, qui vous permettront d’explorer la Thaïlande et le Laos.

Depuis Bangkok, la meilleure façon de rejoindre Chiang Mai est sans doute par avion. De nombreuses compagnies aériennes opèrent des vols directs plusieurs fois par jour, à des prix généralement intéressants. Contactez votre conseiller qui saura vous dénicher les meilleurs prix. Si vous préférez le train, il existe des trains-couchette (appelés « sleeper trains ») qui proposent des cabines première et deuxième classes à des prix assez avantageux.

Depuis le Laos, vous pourrez prendre le « slow boat », un bateau qui part de la jolie ville de Luang Prabang et met 2 jours et demi à atteindre Chiang Mai, vous permettant d’admirer les magnifiques paysages qui bordent le Mékong.


Que faire sur place

Chiang Mai, qui signifie « nouvelle ville », est en fait l’une des plus anciennes villes de Thaïlande et regorge d’histoire et de culture. Entourée de douves et de murailles qui servaient autrefois à protéger des attaques extérieures, la ville a su préserver toute sa culture et tout son charme. Chiang Mai compte aujourd’hui encore plus de 300 temples disséminés dans toute la ville, et bien que certains ne soient plus que ruines, la plupart sont intacts et leur beauté vous enchantera. Mes préférés sont Wat Phra Singh et Wat Chedi Luang, mais avec une telle diversité, il y en a vraiment pour tous les gouts !

Lorsque vous aurez fini d’explorer les temples et d’admirer la beauté architecturale de la ville, dirigez-vous vers Chang Khlan Road pour le « Night Bazaar », où vous êtes sûr de ramener tout un tas de souvenirs bon marché. Le weekend, le Walking Street Market a lieu tous les samedis soirs sur Wua Lai Road, ou le dimanche sur Rachadamnoen Road et vous pourrez y gouter les meilleurs plats locaux. N’oubliez pas d’essayer le délicieux Khao Soi (plat typique du nord de la Thaïlande) et si vous êtes courageux (ce qui je l’avoue n’a pas été mon cas !) une salade ou un curry aux œufs de fourmis !

A la rencontre des tribus du nord

Si vous souhaitez pousser votre dépaysement encore plus loin, pourquoi ne pas visiter une tribu du nord ? Appelées « Hill Tribes » en anglais, ces tribus des collines, bien qu’originaires de Birmanie, constituent une étape incontournable de votre exploration d’une Thaïlande plus traditionnelle. A condition de bien choisir son circuit… Explications :

A la fois impressionnée et fascinée par ces femmes girafes aux multiples anneaux dorés, j’avais toujours voulu rencontrer la tribu des longs cous. Cela représentait pour moi l’expérience authentique ultime lors d’un voyage à la découverte de nouvelles cultures ! Ne sachant pas trop où m'adresser, j’ai réservé une visite guidée auprès de mon hôtel. A mon arrivée, j’ai découvert un village de quelques cabanes, bien rangé, avec chemins en béton et de nombreux étalages de souvenirs à vendre. Les quelques femmes girafes présentes m’ont donné l’impression de n’être qu’après mon argent et nous avons très vite dû faire place au car de touristes suivant. J’ai appris plus tard que plusieurs villages de tribus sont en fait créés de toute pièce, allant jusqu’à s’étendre le cou avec des anneaux pour attirer les touristes. Alors un conseil, choisissez bien votre excursion et adressez-vous à des spécialistes plutôt que d’attendre d’être sur place…

Voir : circuit découverte des tribus et villages du Nord de la Thaïlande

Pai et son rythme de vie très détendu

A quelques heures au nord de Chiang Mai se trouve la petite ville de Pai. Avec ses 762 virages en montagne, la route pour rejoindre Pai n’est vraiment pas faite pour les voyageurs à l’estomac fragile. Gueules de bois et gros repas sont à proscrire avant de partir et n’oubliez pas de faire le plein de pilules contre le mal des transports ! Les bus de Chiang Mai à Pai prennent normalement 5 à 6 heures, mais vous pourrez trouver des compagnies de minibus qui font le trajet en 3 heures. Accrochez bien vos ceintures par contre car ils conduisent comme des fous !

Dans les années 80, des hippies ont commencé à s’intéresser à la ville de Pai pour son caractère tranquille et l’ouverture d’esprit de ses habitants. Aujourd’hui plus touristique, Pai a tout de même gardé son charme et attire non seulement les hippies, mais aussi les amoureux de la nature. En effet, perdue au milieu des collines, Pai offre des paysages incroyables et des activités à tous les virages, avant de s’animer le soir avec ses nombreux petits bars et son marché de nuit.

La meilleure façon de découvrir Pai et ses alentours est vraiment de louer une mobylette. Vous serez libre d’aller où vous voulez et pourrez voir les nombreux sites dispersés tout autour de la ville. Vous pourrez découvrir et vous baigner dans de nombreuses cascades, les plus belles étant Pam Bok et Mo Paeng selon moi. Si vous êtes frileux, vous pouvez toujours aller vous réchauffer dans les sources naturelles d’eau chaude de Tha Pai.

Mais pour moi le plus bel endroit à ne pas manquer reste le Canyon de Pai. C’est une formation rocheuse étrange, complètement différente de la jungle qui l’entoure et composée d’étroites arrêtes abruptes en terre rougeâtre. Si vous avez le vertige, n’essayez même pas d’emprunter ces chemins naturels ! Mais si vous avez le cœur accroché, alors foncez (avec prudence) et admirez les vues imprenables et si vous avez le temps, le coucher de soleil.

Lors de mon passage par Pai, je ne comptais plus le nombre de personnes arborant des dreadlocks et m’expliquant fièrement qu’ils étaient venus pour passer quelques jours mais étaient là depuis des mois. J’ai rencontré beaucoup de Français également. L’attitude décontractée de Pai semble avoir un effet « aimant » sur de nombreuses personnes et je me suis moi-même vue prolonger mon séjour pour profiter pleinement du plein air et du calme après un séjour chaotique à Bangkok, où j’étais avant de rejoindre Pai.

Comment inclure le nord de la Thaïlande à votre tour du monde

Le nord de la Thaïlande, plus culturel et authentique que le sud, a beaucoup à offrir à tout voyageur qui s’y aventure. Si vous prévoyez d’inclure la Thaïlande à votre tour du monde, ne négligez pas cette partie du pays, qui pourra également vous permettre de rejoindre le Laos facilement. Pour une étape relaxante, rien de tel qu’un passage par Chiang Mai et Pai avant ou après Bangkok par exemple. Contactez l’un de nos conseillers spécialistes, qui vous donnera les meilleurs moyens pour inclure le nord de la Thaïlande à votre billet tour du monde et qui pourra également vous aider à réserver des circuits, transport ou hôtels.

Vous aimerez aussi :

Amazonian tribe child in ceremonial dress

La quête tribale : à la rencontre des tribus isolées du monde

Sara Strachan

Responsable de l'équipe française
at Travel Nation
2 shares