Avec ses 10 000 km de long, le Transsibérien est la ligne de train la plus longue et sans aucun doute la plus emblématique du monde. Il vous emmène à travers la Sibérie, traversant pas moins de 7 fuseaux horaires, et relie l’Est et l’Ouest par 3 trajets : le Transsibérien classique (Moscou – Vladivostok), le Transmongolien (Moscou – Pékin via la Mongolie) et le Transmandchourien (Moscou – Pékin via la Mandchourie chinoise).

Complété au début du XXème siècle, le Transsibérien a littéralement transformé la Russie, redressant l’économie de la Sibérie et de l’Extrême-Orient russe. Cette nouvelle ligne de train a permis une migration en masse vers des régions émergeantes grâce au développement de villes industrielles le long de la ligne. Elle fût complétée en 1916 et son électrification commença dans les années 30, mais ce n'est que dans les années 90 (après la chute du régime communiste soviétique) que le Transsibérien s’est ouvert aux touristes, offrant une toute nouvelle façon de voyager en Extrême-Orient.

Pourquoi prendre le train ?

Cela faisait des années que je rêvais de prendre ce train légendaire à travers les contrées mystérieuses de la Sibérie. Le Transsibérien est considéré comme l’une des seules aventures au monde restées aujourd’hui authentiques, traversant des destinations exotiques et préservées. Les habitants des villages traversés par le train viennent encore en masse voir passer ce monument mythique – c’est vraiment une autre façon de vivre. 

The Trans-Siberian - one of the world's iconic rail journeys

L’autre raison qui m’a poussée à prendre ce train est que je voulais vraiment visiter la Mongolie et explorer son monde fascinant resté encré plusieurs décennies en arrière. J’avais toujours imaginé qu’aller à la rencontre d’une population de nomades vivant dans des yourtes au milieu de la campagne sauvage serait quelque chose de magique et je voulais vraiment en faire l’expérience.

J’ai tellement aimé prendre le Transsibérien que je l’ai refait dans l’autre sens, et bien que je sois repassée par les mêmes endroits dans l’ensemble, l’expérience était complètement différente. Ce qui fait toute la beauté de ce voyage, c’est les gens que vous rencontrez en chemin et dans le train. Ce sont eux qui en font une expérience unique à chaque fois !

L’itinéraire du Transsibérien et ses arrêts

Le Transsibérien part soit de St Pétersbourg, soit de Moscou, et va jusqu’à Pékin. Vous pouvez faire tout le voyage en 7 jours sans vous arrêter, mais je vous recommande fortement de faire des escales de plusieurs jours dans certaines des destinations que la ligne traverse. Comptez entre 12 et 21 jours pour bien en profiter.

Le départ se faisant à St Pétersbourg ou à Moscou, vous pouvez en profiter pour arriver quelques jours plus tôt et explorer l’une des plaques tournantes de Russie. Les villes sont très différentes l’une de l’autre : St Pétersbourg d’un côté avec son architecture baroque de toute beauté, ses palais royaux opulents et ses rues bordées de jolis arbres ; et Moscou de l’autre, véritable moteur de la Russie, avec ses imposants bâtiments, la Place Rouge et le Kremlin où se réunissent les hommes politiques russes et qui abrite le tombeau de Lénine. 

The stunning architecture of St.Peter's Basilica in Red Square, Moscow
Start your journey in St.Petersburg and see the imposing Winter Palace

Iekaterinbourg

Le Transsibérien traverse ensuite l’Oural jusqu’à la ville d’Iekaterinbourg, célèbre pour avoir vu se dérouler l’assassinat de l’empereur Nicolas II et de toute sa famille, évènement qui marqua le début de l’ère communiste en 1918. Iekaterinbourg se trouve au carrefour entre l’Europe et l’Asie, sur la partie asiatique de la Russie mais seulement à une trentaine de kilomètres de l’Europe. 

Irkoutsk et le lac Baïkal

L’escale suivante est à Irkoutsk, considérée comme l’une des plus belles villes de Sibérie. Irkoutsk regorge de magnifiques bâtiments anciens et de manoirs, et est aussi une excellente plateforme pour admirer l’immense lac Baïkal, le lac le plus profond du monde. 

Avec ses 600 km de long et 80 de large, le lac Baïkal est même visible depuis l’espace ! Il contient un cinquième de l’eau douce de toute la planète et abrite pas moins de 1700 espèces de plantes et d’animaux, dont les deux tiers sont endémiques. Vous pouvez faire une randonnée autour du lac ou, pour les plus courageux, faire un plongeon dans les eaux du lac (qui ne dépassent pas les 9 degrés en plein été !)

Take a summer dip in the beautiful Lake Baikal

Passage sur la ligne du Transmongolien

Juste après l'arrêt à Irkoutsk, le train quitte la ligne du Transsibérien à Oulan-Oude et rejoint celle du Transmongolien pour un voyage de deux jours à travers la Mongolie. Vous voyagerez à bord d’un train mongol pour cette section, un peu plus basique que les trains russes mais toujours équipé de couvertures épaisses, indispensables pour braver les nuits sibériennes. 

Oulan Bator, la capitale de Mongolie

Première escale en Mongolie, la capitale du pays Oulan Bator, fruit des luttes d’influence entre la Russie soviétique et la Chine. Depuis 1990, lorsque la Mongolie s'est enfin libéree de l’emprise soviétique et est devenue une démocratie, la ville a su évoluer et acquérir sa propre personnalité tout en retournant à ses racines mongoles traditionnelles. Cette petite ville animée à l’atmosphère cosmopolite célèbre aussi Gengis Khan, véritable héros national ; et la bière locale, mais aussi la Vodka locale portent toutes deux son nom : ‘Chinnghis’. C'est le seul mot à connaître pour commander à boire !

Mongolia's hero Genghis Khan

La vie nomade : passer la nuit dans une yourte

L’évènement le plus marquant de mon voyage fut mon séjour dans un camp de yourtes mongoles traditionnelles en plein dans la campagne. La yourte mongole, appelée ‘ger’, est une tente ronde en feutre qui sert de maison au peuple mongole nomade et qu’ils transportent 2 à 4 fois par an, selon le pâturage de leur bétail. Bien que les yourtes aient l’air très basique de l’extérieur, elles sont entièrement décorées à l’intérieur, avec des motifs traditionnels peints sur les murs et des lits confortables installés tout autour du réchaud central. Elles sont aussi très chaudes et douillettes malgré les températures arctiques qui sévissent à l’extérieur !

Take the opportunity top stay in a traditional yurt on the Mongolian Steppe

Loger avec une famille nomade locale est la meilleure façon de découvrir le style de vie mongolien traditionnel, d’apprendre leur artisanat et de goûter leur cuisine locale. Leur alimentation est simple : un mélange de viande, légume, boulettes de pâte et produits à base de lait. Vous pouvez aussi choisir de passer la nuit dans un camp de yourtes, il y en a partout dans le pays et même dans le désert de Gobi. 

Continue your journey through the heart of inner Mongolia

Changement des roues

Après la Mongolie, le train arrive en Chine, où vous assisterez à un évènement des plus intéressants : le changement des roues du train. Comme les rails de Chine sont d’un calibre différent de ceux de Mongolie, les wagons doivent être soulevés à l’aide de machines hydrauliques et leurs roues remplacées par des roues adaptées aux rails chinois. Le mieux, c’est que tout cela se passe pendant que vous êtes assis dans votre wagon ! Une expérience vraiment bizarre…

Arrivée à Pékin

Lorsque vous arrivez à Pékin, c’est la fin de votre aventure transsibérienne mais heureusement, vous la terminez dans une ville incroyable, fourmillant d’attractions célèbres. Ne manquez pas de visiter la Grande Muraille de Chine, la Cité interdite et la place Tian’anmen, sans oublier de vous délecter au passage d’un bon canard laqué !

Beijing's infamous Forbidden Palace awaits you at the end of the journey

A quoi s’attendre dans les trains

Tout d’abord, sachez que les trains sont immenses ! Les wagons sont divisés en plusieurs compartiments (comme des chambres) pour 4 personnes (2 si vous choisissez la première classe). A l’intérieur des wagons, les chambres sont composées de 4 lits superposés, repliables en sièges pour la journée. Vous pouvez ranger vos sacs sous le lit du bas ou dans le porte-bagage qui se trouve en haut de la cabine, au niveau des lits du haut. Les cabines sont aussi équipées d’une petite table pour manger et jouer aux cartes. Des draps, couettes et coussins chauds et confortables vous sont fournis pour vous tenir au chaud pendant les nuits souvent glaciales, et les grandes fenêtres vous permettent de profiter pleinement des paysages qui défilent sous vos yeux.

Je vous recommande de faire le plein au supermarché avant chaque trajet. Il y a des distributeurs d’eau chaude dans chaque wagon, ce qui est idéal pour se faire du thé, du café ou les indispensables nouilles instantanées ! Chaque train a un wagon-restaurant, dans lequel vous devez manger au moins une fois. La nourriture n’y est pas exceptionnelle, mais c’est l’endroit parfait pour faire la connaissance des autres voyageurs. Vous vous apercevrez que vous êtes bien souvent les seuls touristes, ce qui plaît beaucoup aux autres passagers ! Allez y prendre une bière, un verre de vodka ou un encas traditionnel et vous verrez bien où la nuit vous emmène (la plupart du temps à siroter des vodkas avec un Russe !)

Trans-Siberian railway route map

Comment réserver le Transsibérien

Comme il peut être difficile d’organiser les différents visas nécessaires et que le trajet du Transsibérien est composé de nombreux trains différents, je vous conseille vraiment de vous adresser à une agence ayant l’expérience de ce type de réservations pour ne rien manquer de ce voyage unique.

Intéressé ?

A Travel Nation, nous pouvons réserver pour vous tous les billets du Transsibérien. Nous pouvons également vous conseiller la meilleure route à prendre et les escales à ne pas manquer. Pour plus d’informations sur ce voyage, contactez-nous au +33 182889570 ou demandez un devis par email

Vous aimerez aussi :

 

Demander un devis