Le Costa Rica, j’en rêvais déjà toute petite. Plus précisément depuis le film Jurassic Park, où l’histoire se déroule sur l’île imaginaire Isla Nublar au large du Costa Rica. C’était donc une évidence pour moi d’explorer ce pays. Et la surprise a été au rendez-vous. Outre la gentillesse des gens, sa sécurité comparée aux autres pays de l’Amérique Centrale et sa propreté (il y a une véritable volonté de la part des autorités locales de protéger le patrimoine naturel), j’ai été émerveillée par les nombreux animaux que j’ai vus lors de mon séjour au Costa Rica : des paresseux, des capucins à tête blanche, une rainette aux yeux rouges, des iguanes verts, des crocodiles, des coatis à nez blanc et bien sûr des toucans, les rois du Costa Rica.

A travers ce blog, nous allons parcourir ensemble le Costa Rica et ses trésors. De San José, la capitale en passant par Quépos, point d’entrée du parc national Manuel Antonio, je vous emmènerai ensuite à Monteverde/Saint Elena, où vous découvrirez la forêt nébuleuse avec ses ponts suspendus, sans oublier une surprise pour les amateurs de sensations fortes. On voyagera au volcan Arenal/La Fortuna pour se baigner dans les bains chauds. Là encore, cet endroit réserve bien des choses pour les sportifs et aventuriers. On ira ensuite dans la jungle de Sarapiquí, lieu secret bien gardé par les habitants, pour finir notre périple au parc national de Tortugero et sur la plage caraïbéenne de Puerto Viejo. Bon voyage !

 

De San José à Quépos

San José est un passage fréquent de votre tour du monde si vous arrivez en avion. Si vous arrivez du Panama ou du Nicaragua, comme San José a peu à offrir, je vous recommande d’aller directement à Quépos. 
 
Une fois à Quépos, j’ai pris un bus local, d’une dizaine de minutes jusqu’au parc national Manuel Antonio, situé sur la côte pacifique du pays. Cet endroit est un véritable coup de cœur. Des plages au sable blanc, une eau turquoise, la quiétude qui fait de cet endroit un coin de paradis encore préservé du monde moderne. La faune et la flore ne font que confirmer mes dires. J’aperçois des paresseux et des singes dans les arbres. Attention aux sacs car les capucins à tête blanche et les coatis à nez blanc sont de vrais voleurs. 

Soudain, les fortes pluies se mettent à tomber. Le ciel est tout gris et je cours me mettre à l’abri sous un arbre. Eh oui de mai à novembre, le Costa Rica s’humidifie pendant la saison des pluies et quelques minutes après, tout redevient sec et les oiseaux se remettent à chanter. 

Sur le chemin de retour à Quépos, je m’arrête avec quelques personnes de mon groupe dans un restaurant-bar atypique. Le bar a été créé à l’intérieur d’une carcasse d’avion qui trône sur la plage. Imaginez-vous en train de siroter un cocktail dans un avion avec vue sur l’océan pacifique ?

 

De Quépos à Monteverde

A partir de mai, la chaleur et l’humidité augmentent sensiblement, c’est pourquoi j’attends avec impatience d’arriver à Monteverde où l’altitude rend le climat plus frais. Monteverde est l’endroit idéal pour marcher sur les ponts suspendus dans les arbres. Si vous avez le vertige, je ne vous conseille pas d’essayer mais la vue ici est magique. Pour les courageux, Monteverde offre plusieurs parcours d’accrobranche et sensations garanties en position de Superman. Je vous avoue que j’ai renoncé en chemin, sinon je ne serais sûrement plus en vie.

De Monteverde à Arenal/La Fortuna

Je poursuis mon itinéraire organisé jusqu’à La Fortuna. Cette partie du Costa Rica est ma préférée. Le volcan Arenal est un volcan dormant, qui ne s’est pas réveillé depuis 1968. Aujourd’hui on vient à La Fortuna pour apprécier les eaux chaudes thermales et tester les nombreuses activités proposées : randonnées, canyoning, ou encore rafting. Pour ma part, j’ai opté pour les bains chauds après une journée de rafting. Je vous conseille de rester à La Fortuna, petite ville en bas du volcan, pendant 2 ou 3 jours. N’hésitez pas à tester le Mono-Loco au café Rainforest (café avec de la banane, du lait, du chocolat et de la cannelle). Le café du Costa Rica est un des meilleurs au monde et notre guide nous a emmené le lendemain dans une fabrique à café, un des nombreux projets de la fondation Planeterra.

 

De Arenal/La Fortuna à la jungle de Sarapiquí

Nous avons passé deux nuits dans un lodge en pleine jungle à Sarapiquí. Pour y aller, on a passé deux heures à l’arrière d’un tracteur, moyen de transport que je n’avais jamais utilisé avant et qui est plus stylé ! On peut dire qu’on est vraiment hors des sentiers battus. Repos total, on se sent tout seul perdu dans la jungle en écoutant la pluie tomber et les chants des oiseaux. Ici, pas d’internet ni de télévision. On apprend à danser la salsa ou on fait une sieste dans les hamacs. 

De Sarapiquí au Parc National Tortuguero

Direction la côte antillaise du Costa Rica. On embarque sur un petit bateau et il faut compter une bonne heure de navigation pour arriver à notre hôtel. On aperçoit des alligators entre autres. Salut l’ami ! Si vous venez en août, vous pourrez voir les nids de tortues. Je vous recommande de faire du kayak ou de vous lever tôt et de partir explorer en bateau les merveilles qu’offre ce parc national. L’après midi, vous pouvez faire un tour au village.

 

De Tortuguero à Puerto Viejo

C’est comme si vous étiez en Jamaïque. Ambiance Bob Marley et Reggae, Puerto Viejo est décontractée. On semble être bien loin du Costa Rica. Puerto Viejo a de sublimes plages et j’ai pu visiter un centre de protection des paresseux et autres espèces menacées du Costa Rica.

Fin de l'aventure

Ces 15 jours au Costa Rica ont été incroyables. Un voyage qui restera gravé dans ma mémoire et une envie d’y retourner pour revoir mes amis sur place. Je pense à Adri notre guide qui a le rire le plus joyeux du monde !

Moi j’ai opté pour ce circuit alliant nature et aventure, à la fois proche de mon côté baroudeuse (condition des transports, temps pour moi…) et des habitants. L’association Planeterra soutient des projets comme celui de la plantation et du commerce du café. Les fonds sont reversés aux écoles et aux communautés locales. Grâce à moi et à vous, le Costa Rica préserve son environnement et continue de nous faire rêver. On peut y organiser des voyages de noces, c’est une destination parfaite pour ça. Je ne me suis pas mariée au Costa Rica cette fois-ci non plus, mais la prochaine fois que j’y retourne, c’est sûr ! 

 

Envie d'un séjour au Costa Rica ?

Alors si comme moi vous rêvez d’explorer le Costa Rica et tout ce que le pays a à offrir, contactez-moi ! Je pourrai vous conseiller et réserver pour vous les vols, les transferts-aéroport, vos hôtels ou vos circuits et activités sur place. Pour vous donner des idées, consultez notre page de vols multi-destinations ou encore les circuits en groupe que nous proposons au Costa Rica. Si le circuit décrit dans ce blog vous intéresse, je pourrai également vous en dire plus sur l’itinéraire et les activités qui sont comprises. Contactez-moi dès aujourd’hui pour commencer la planification de votre prochaine aventure.

Vous aimerez aussi :