Ça faisait longtemps que je n'avais pas voyagé seule et pour être honnête, j'avais hâte de découvrir un nouveau pays à mon rythme et d'être émerveillée par sa culture et ses paysages. Comme c'est dur de choisir parmi tous ces endroits magiques qui existent, la destination a été choisie à l'ancienne : "Am stram gram, pic et pic et colégram.... ". Prêts pour une nouvelle aventure ? En route pour la Birmanie ! À moi les pagodes d'or, les stupas, les rubis, les jades et les statues de moines qui longent les routes ! 

Yangon et la pagode Shwedagon

Lorsque vous arrivez en Birmanie, à la sortie de l'aéroport, il y a pas mal de taxis et les chauffeurs viennent vous aborder de tous les côtés. Ça peut être très accablant surtout après un long vol. Pour éviter cela vous pouvez demander un taxi au guichet officiel avant de sortir du bâtiment de l'aéroport, ou nous pouvons tout simplement réserver les transferts aéroport pour vous. D'autant plus qu’il n'est pas facile de distinguer un taxi officiel quand on n’a aucune idée de ce à quoi ils ressemblent.

En arrivant à l'hôtel, je me suis félicitée d'avoir choisi quelque chose d’un peu luxueux : un grand lit me semblait être la meilleure chose au monde après un si long vol. D'ailleurs je me suis aussitôt aperçue que, vu le réseau internet souvent très limité, il valait peut-être mieux que je réserve le reste des hôtels et auberges. Mais comment choisir ? J'aime bien être libre et je ne voulais rien préparer…  mais deux jours plus tard j'ai commencé à fortement regretter ma décision.  

Je ne parle pas birman et leur anglais et très, très basique ! Je commence à croire que la moitié d'entre eux connaissent seulement quelques mots pour les touristes. Ça ne me gêne pas, j'aime bien ces drôle de situation ou on utilise nos doigts, l’expression du visage et des gestes pour s'exprimer. Par contre ça devient plus difficile quand on a besoin d’informations importantes !

La première chose que j'ai décidé de voir était la pagode Shwedagon (coût : 8000 Ks) que je voyais de la fenêtre de mon hôtel. Mais avant tout il était nécessaire que j'aille au marché chercher quelque chose pour couvrir mes bras. Il faisait super chaud, presque 40°, et l'humidité était assez pénible. Malgré ça j'ai été obligée de me procurer un châle, car il est interdit de rentrer dans les pagodes ou les temples en chaussures, chaussettes, short, T-shirt décolleté et bras découverts.

La pagode Shwedagon est considérée comme la plus sacrée et la plus importante car la légende dit qu’elle contient les reliques de quatre Bouddhas. Or, diamants et autres pierres précieuses règnent ici donc n'oubliez pas les lunettes de soleil si vous ne voulez pas devenir aveugles ! Il est très facile de s'y perdre mais rassurez-vous, vous aurez un plan avec vous. Et si vous avez le temps vous pouvez chercher le Bouddha de votre jour de naissance et découvrir votre signe du zodiaque birman. Après avoir passé la soirée à regarder le soleil se coucher sur la pointe de la pagode, je suis allée visiter la pagode Sule (3000 Ks). Plus petite que la majestueuse Shwedagon, je dois dire que Sule est tout aussi impressionnante !

Bagan et Dhammayangyi

Plus tard dans la journée, j'ai décidé de planifier un peu mieux mon périple. J'ai donc demandé à l'hôtel le meilleur moyen de se rendre à Mrauk U, mais avec mon accent ce n'était pas facile et ils m'ont demandé plusieurs fois si c'était Mrauk U ou Myau U (pour moi c'était la même chose) ! Mais quelle est la différence, on pourrait se dire ? Oh juste quelques centaines de kilomètres ! Bref, on m'a conseillé de me rendre à Bagan et de demander là-bas. J'ai donc pris le bus pour Bagan, un bus rempli de Birmans... Pas la meilleure décision car j'étais la seule touriste et en même temps une attraction touristique! L'arrêt de bus était assez loin du vieux quartier de Bagan, mais aussi de la partie plus moderne. Par contre rassurez-vous les chauffeurs de taxi connaissent la grande majorité des hôtels et auberges. Il est important de savoir qu’il y a des frais d'entrée valides pour 3 jours : 25000 Ks qu'il faut payer à votre entrée dans la ville. 

Comme c'était mon anniversaire, j'ai choisi de me faire chouchouter un peu et j'ai réservé une chambre dans un grand hôtel avec piscine. Il faut dire qu’à Bagan en plein mois de mai, il fait super chaud : 39° et 76% d’humidité ! Pour voir le lever du soleil, il faut se lever super tôt (4h du matin) c'est dur quand ça tombe le jour de son anniversaire et qu’on a plutôt envie de faire la grasse mat ! J'ai loué un scooter électrique pour la journée – j'avais l'impression d'avoir de nouveau 16 ans ! J’ai pris mon plan de Bagan et je suis partie en direction de Dhammayangyi. Quand je suis arrivée sur place et que j’ai fini de monter les 40 000 marches de l’escalier, il y avait déjà pas mal de gens... Je n'aurais pas dû trainer lors du petit-déjeuner! Il y avait  pas mal de nuages donc un petit conseil, vérifiez la météo la veille. Je pense qu'il est très facile de se perdre sur tous les petits chemins et il vaut mieux avoir un bon sens de l'orientation. A vrai dire j'ai passé une merveilleuse journée jusqu'au soir et le coucher de soleil était mieux que le lever. 

Mandalay, ses marchés et sa colline

Non, l’arrêt suivant n'est pas Mrauk U. A mon grand désarroi ! Il s'est avéré qu’en cette saison il n'était pas possible de s'y rendre. Du coup changement de projets : direction Mandalay, la ‘cité des joyaux’. Et moi qui espérais pouvoir éviter cette ville et aller à Mrauk U à la place…

Si vous êtes comme moi et que vous recherchez la diversité, vous allez avoir besoin de faire autre chose que des visites de pagodes et de stupas. La chaleur était insoutenable à Mandalay, alors pas mal de gens de l'auberge de jeunesse où je restais ont décidé d'aller se rafraîchir aux cascades d'eau près de la ville. Pour ma part, je me suis dit qu'il était temps de voir les marchés locaux – l’une de mes activités préférées chaque fois que je visite un pays ! J'ai commencé par le marché de la pierre de jade. Pour être honnête, je ne m'attendais pas à des petits magasins avec barreaux aux fenêtres mais plutôt à voir des gens négocier le prix de pierres au grand air. En m'avançant dans le labyrinthe de ruelles je me suis rendue compte que je m’étais perdue, mais pas de panique car le chauffeur de taxi que j'avais embauché m'a bien suivie pendant tout ce temps pour me sauver. Heureusement car je n'avais ni les miettes de pain ni le fil pour retrouver ma route !

C'était plutôt sympa de voir comment le jade est travaillé mais ça m'a bien donné faim, alors direction le marché de nourriture ! Sur la route j’ai eu un petit moment de drame à cause de la chaleur : mon téléphone (oui je prends des photos avec mon téléphone…) et mon GoPro ont tous les deux surchauffé et se sont complètement éteint, alors si vous avez la possibilité de vous arrêter dans un endroit avec air conditionné, faites-le, sinon, vous risquez de manquer quelques bonnes photos. 

S’il vous reste du temps et que vous voulez brûler les calories de tout ce que vous avez mangé au marché, vous pouvez faire un petit tour au Palais Royal qui fait environ 2 km de long de chaque côté. ! Pour continuer la tradition du coucher et du lever de soleil, je suis partie avec d’autres voyageurs sur Mandalay Hill, une colline depuis laquelle on a vue panoramique sur toute la ville. C'était une soirée plutôt calme et rafraichissante avec une superbe vue !  

Inley et son lac

Le soir, Constansa, ma nouvelle compagne de voyage rencontrée dans le bus pour Mandalay, et moi sommes parties en bus VIP (repas, sièges inclinables et un petit snack) en direction de Inley. Un bon conseil, prenez avec vous au moins 20000 Ks en liquide chaque fois que vous visitez un nouvel endroit. La police et l'hôtesse de bus nous ont réveillées à l’entrée d’Inley pour payer les frais d'entrée mais il s'est avéré qu'il nous manquait quelques milliers de Kyats pour payer. Et croyez-moi, à 2h30 du matin, la dernière chose dont vous avez envie est de vous promener avec le policier à vos côtés qui n'a pas l'air content de devoir chercher un guichet automatique...

Vu qu'on a été réveillées de bon matin, on est parties en excursion sur le lac dans la foulée. C'était génial ! Un vrai changement de paysage ! Les fameux pécheurs du lac jouaient le jeu et posaient pour les photos. La simplicité des Inthars (maisons traditionnelles sur l’eau), les magnifiques jardins et les marchés flottants m'ont émerveillée. Rassurez-vous, nous n’avons pas manqué de visiter une pagode de plus, entre autres. Il parait que les pagodes de Kakku sont les plus grandes et les plus spectaculaires d’Asie : 2400 stupas ! On a eu l'occasion aussi de voir les fameuses femmes au long cou lors d'une visite dans une usine de ‘longyi’ (sarong birman) et de production de soie de nénuphars. Après cette journée de découverte, j'avais bien besoin de repos ! Je peux sans aucun doute recommander le lac Inley comme une petite oasis de fraîcheur et de calme qui fait du bien après les grandes villes surpeuplées. 

Hpa An

Il me restait quelques jours et un petit caprice à accomplir : Hpa An ! Pour aller plus vite, j'ai pris un vol de Heho à Yangon pour prendre ensuite le bus vers Hpa An. La route était plutôt courte mais encore une fois on m'a mal renseignée (la barrière de la langue) et à 3h du matin, quelqu’un me dit soudainement : « Hpa An, you go ! ». Il faisait noir dehors et je me suis fait encerclée par les chauffeurs de taxi. Je ne savais pas si j'étais au bon endroit puisqu'on m'avait dit que j'arriverais à 7h du matin... Enfin après une demi-heure j'ai pu trouver un endroit où dormir le peu d'heures que j'avais jusqu'au premier départ d'excursion. J'étais comme une enfant qui ouvre ses cadeaux d'anniversaire. Les grottes étaient magnifiques avec toutes les statues de bouddhas sculptées sur les parois, et enfin, je suis arrivée à l'endroit qui m’avait toujours attirée : les statuettes de moines qui longeaient la route jusqu'aux grottes ! Un vrai régal pour cette fin de voyage à Myanmar. 

La nuit je suis retournée à Yangon. J'étais complètement épuisée mais je me suis préparée une petite cerise sur le gâteau à la fin de mon voyage. J'ai pris le vol pour Kuala Lumpur puis un autre pour Langkawi, direction Koh Lipe. Hélas j'ai raté mon bateau pour la Thaïlande (eh oui, ça m'arrive aussi) mais pas de panique, le marché de nuit était juste à côté de l'auberge où je dormais. Il faut savoir que chaque nuit il se déplace. Qui dit marché dit multitude de saveurs et d’odeurs, rotis, pancakes et bières pas cher ! 

Rassurez-vous j'ai pu prendre mon bateau le lendemain et arriver à Koh Lipe, une petite île bien sympa où j'ai pu me reposer après avoir couru à droite et à gauche, et tout ce stress pas vraiment nécessaire. 

Intéressé par la Birmanie ?

Si vous envisagez de visiter la Birmanie, je vous recommande vraiment ce pays magnifique et plein de surprises. Mais si vous souhaitez voyager seul en Birmanie, il y a certaines règles à respecter ! Comme vous avez pu le lire, c’est possible, mais la barrière de la langue et le fait que le pays ne soit pas encore tellement bien développé me laissent à penser que c'est mieux de s'y rendre en circuit ou lors d’un voyage bien organisé.

Alors n’hésitez pas à me contacter pour que je vous aide à commencer l’organisation de votre voyage. Je pourrai vous conseiller sur le choix du circuit en Birmanie le mieux adapté à ce que vous souhaitez, ou je pourrai réserver pour vous les hôtels et transferts aéroport. Pour vous faire une idée du prix des vols, vous pouvez consulter notre page de vols multi-destinations incluant la Birmanie, mais n’oubliez pas qu’il ne s’agit que d’exemples donc contactez-moi pour d’autres options. A bientôt pour de nouvelles aventures. A voir où elles nous emmèneront…

Vous aimerez aussi :



Discover the temples and ruins of Bagan:  the 11th - 13th century capital of Myanmar

La Birmanie, un pays aux mille surprises

Anna Langlet

Conseiller voyages
at Travel Nation
44 shares